Partenaires

NOS TUTELLES

CNRS Grenoble INP Université Grenoble Alpes

NOS PARTENAIRES

Fed3g Investissements d'Avenir Tec21 Institut Carnot PolyNat

Rechercher




Accueil > Recherche > Thèses et Post-doc en cours

Mohamad Alajami

Doctorant Grenoble INP

Ecole doctorale : I-MEP2

Encadrants : Caton François - Denis Roux

Sujet : Rhéologie non linéaire et rupture de caillots sanguins formé sous écoulement.

Résumé :
Les maladies actuelles parmi les plus graves que ce soit en termes humains ou économique sont les pathologies cardiovasculaires et plus particulièrement les maladies thromboemboliques. Une embolie correspond à l’obstruction d’une artère provoquée par un caillot s’étant développé de façon anormale (thrombus) dans la circulation. L’une des questions clefs de ces maladies concerne la façon dont, chez certains patients, ces thrombus se fragmentent et s’embolisent, ceci suggérant une importance majeure des propriétés mécaniques du caillot.

S’il existe depuis plus de 60 ans un instrument déterminant le module élastique du caillot en formation (thrombo-élastographe), cet outil ne présente pas d’intérêt dans le diagnostic ou le suivi des pathologies thromboemboliques [2,3]. Les résultats de la thèse de X. Garçia, soutenue fin 2016 [4] suggèrent que ce déficit vient justement du fait que la thromboélastographie mesure la viscoélasticité linéaire. Or, puisqu’une embolie correspond à la rupture et à la migration d’un caillot dans la circulation, provoquant ensuite l’obstruction d’une artère, une hypothèse vraisemblable est que ce sont les propriétés mécaniques fortement non-linéaires conduisant à la rupture du caillot qui sont importantes. Étonnement, dans toute la littérature aussi bien clinique que fondamentale, il n’existe qu’une seule étude, très succincte, ayant abordé cet aspect [1]. Nous proposons ici de combler ce manque.


publié le